top of page

Mariage surprise - Mélissa et Guillaume


Je connais Mélissa et sa famille depuis mes débuts. J'avais fait pour elle plusieurs séances, dont une avec sa mère et sa soeur et je peux vous dire que ce trio est un trio avec qui on ne s'ennuie pas et avec qui tout peut arriver !

Comme par exemple, un mariage surprise...

Mélissa m'a appelé pour me dire qu'ils prévoyaient avec Guillaume, son amoureux de toujours, de fêter leurs trente ans respectifs mais qu'en fait ils allaient se marier ce même jour.

Moi qui adore les mariages décalés, j'ai fait "ooooohhh !!!"

Je suis avec vous, à fond !


Seulement quelques personnes étaient au courant pour des questions de logistique (et pour gérer le stress de notre future mariée).

Pour gérer le mien, j'ai embarqué avec moi un second photographe, Plon. Je n'étais pas certaine de pouvoir être partout à la fois : capter l'arrivée des invités, leurs réactions, être à l'intérieur avec mes mariés pour leurs préparatifs. Travailler à deux était une première pour moi. De la prépa de la journée au rendu des images, nous avons, Plon et moi, bosser en équipe pour ne pas se gêner (nos mariés n'auraient pas voulu avoir en fond les photographes même s'ils sont très photogéniques) et nous avons mêler nos traitements pour un rendu homogène des images. C'était une expérience intéressante et cela m'a permis de ne pas avoir à piquer des sprints pour avoir différents plans. Oui, parce que vous ne le savez peut-être pas mais photographe de mariage c'est du sport !


Revenons en à nos mariés, enfin surtout à notre mariée et le trio infernale. Une liste d'anecdotes est nécessaire pour vous prouver qu'avec elles tout peut arriver :

- La mère de la mariée s'est rendu compte juste avant de sortir que sa robe avait encore son étiquette. Ni une ni deux, sa fille attrape un sécateur, fesses à l'air, adieu l'étiquette. Ça c'était fait ! (On garde les photos secrètes par contre...)

- La soeur, Estelle, aide sa mère à attacher ses chaussures, en se relevant elle s'assomme contre l'angle de la table du salon.

- La soeur (encore) est partie s'installer sur les bancs alors que le cortège de témoins l'attendait pour faire son entrée. Coucou Estelle, c'est par ici que ça se passe !

- Mélissa est partie sans son bouquet. En plus, il paraît qu'elle avait mis des mois à avoir ce qu'elle voulait.

- Le chien des mariés devait apporter les alliances, il était entraîné et prêt mais ce jour là il n'a pas eu envie de faire le job... pas de problème, la mère de la mariée l'a remplacé ! Elle a été récompensée d'une caresse sur la tête. Tant pis pour toi, le chien !

- Mélissa s'est trompé de main quand elle a passé l'anneau au doigt de son mari.


Je ne crois pas en oublier... mais j'avoue en avoir une bonne aussi :

- Mon boîtier s'est décroché de sa sangle en pleine prise de vue, il a rebondi sur mon pied, heureusement amorti par le tapis et le pare soleil... ouf !


Je vous le dis, avec eux, les anecdotes et les fous rires sont contagieux et garantis !


Les préparatifs





















Le père de la mariée

Vous allez voir, il y a eu beaucoup beaucoup de larmes de joie mais alors le papa... mention spéciale !







Pendant ce temps-là

Les invités étaient accueillis par Judith la dame de coeur, officiante de cérémonie laïque avec qui j'ai eu le plaisir de travailler.






L'entrée du cortège

Les témoins ont fait une belle entrée suivis par les mariés (et par des petits canards bien cachés).

















La cérémonie laïque

Sous les arbres du jardin.

















L'échange des alliances









Vive les mariés !

Et toutes nos félicitations.











Les photos de petits groupes

Et celles des mariés.

Nous avons choisi de les faire au milieu des invités et sous des fumigènes.















La déco

Réalisé haut la main par Isabelle, la mère de la marié. Bravo !




Un grand merci à mes mariés et à leur famille de folie, à Judith la dame de coeur, et à Plon mon binôme (de coeur !).

Nous vous souhaitons autant de bonheur que vous êtes capables d'en donner.


bottom of page